CHEVALERIE (ORDRES DE)


CHEVALERIE (ORDRES DE)
CHEVALERIE (ORDRES DE)

CHEVALERIE ORDRES DE

Les chevaliers des premiers âges médiévaux, élevés dans le combat et pour le combat, ne connaissaient guère de limites à leurs impulsions barbares. Les guerres féodales décimaient noblesse et paysannerie, entretenaient le désordre et l’anarchie, ravageaient les récoltes déjà insuffisantes pour nourrir la population, entraînaient le pillage et la ruine des établissements ecclésiastiques. L’Église réagit: elle mena la chevalerie à la reconquête des lieux saints en Palestine, à l’assaut des royaumes musulmans en Espagne; cette turbulence était canalisée vers une cause sainte, la défense de la chrétienté. C’est pour soutenir cette cause que sont fondés les premiers ordres de chevalerie, mêlant à l’instinct belliqueux l’idéal monastique qui moralise la chevalerie dans son ressort essentiel, la guerre. Les premiers ordres, français et espagnols, sont constitués en communautés, ascétisme et prière purifiant l’épée destinée à pourfendre le «païen», l’identifiant au glaive de l’archange saint Michel transperçant le dragon. Les défaites en Terre sainte, l’enrichissement de l’Occident et la déviation de l’idée même de croisade vers des causes aussi douteuses que le pillage de la Constantinople chrétienne transformèrent les ordres de chevalerie en puissances financières et, par là même, politiques. Là est l’origine de leur décadence. De cette transformation périt l’ordre du Temple. Au XIVe siècle, de nouveaux ordres apparaissent en grand nombre, toujours dans la perspective d’une croisade, toujours dotés d’un idéal de sacrifice et de pureté, toujours voués à la prière et à la mortification. Mais l’élan des croisades est définitivement brisé, les mortifications sont dédiées à une dame plus souvent qu’à Dieu, fêtes et tournois prennent le pas sur la prière. Le crépuscule du Moyen Âge transforme les ordres de chevalerie en cercles aristocratiques où s’élabore un art de vivre, un langage allégorique, une imagerie littéraire ou graphique qui transpose dans l’illusion la geste chevaleresque. Pourtant, entre les chevaliers de Saint-Jean ou de Saint-Jacques et leurs cadets, ordres anglais de la Jarretière, français de l’Étoile, bourguignon de la Toison d’or, il n’y a pas de solution de continuité, il n’y a que l’évolution d’une institution dont la mission a échoué. La fête baroque, le roman galant naissent du désenchantement d’une noblesse qui voit déjà grimacer dans son miroir la silhouette dégingandée de don Quichotte de la Manche.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CHEVALERIE — La chevalerie apparaît au XIe siècle comme une catégorie de la société féodale rassemblant les spécialistes du combat cavalier, devenu le seul réellement efficace. C’est par le rite de la remise des armes, l’adoubement, que le jeune homme ayant… …   Encyclopédie Universelle

  • Ordres militaires — ● Ordres militaires ordres de chevalerie nés des croisades. (Les quatre principaux sont les chevaliers de Saint Jean, les chevaliers de Saint Lazare, les Templiers, les Teutoniques.) …   Encyclopédie Universelle

  • Ordres de chevalerie — Ordre de chevalerie Les ordres de chevalerie apparaissent au XIVe siècle. Ils affirment dans leur statuts leur volonté de régénérer la chevalerie. Leur création s explique tout autant par des raisons politiques. Si beaucoup d ordres… …   Wikipédia en Français

  • Ordres, décorations et médailles du Royaume-Uni — Les ordres, décorations et médailles du Royaume Uni comprend un système complexe par lequel les britanniques sont récompensés pour leur courage, leur réussite ou leur service envers le royaume. Il comprend trois types de récompenses : Les… …   Wikipédia en Français

  • CHEVALERIE — s. f. Le rang, la qualité de chevalier. La chevalerie était le premier degré d honneur dans les armées, et ne s obtenait ordinairement que par de hauts faits d armes. Il reçut l ordre de la chevalerie. Conférer l ordre de la chevalerie à quelqu… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Chevalerie — Adoubement de Lancelot, enluminure …   Wikipédia en Français

  • CHEVALERIE — n. f. Institution militaire et religieuse du moyen âge qui imposait à ses membres la bravoure, la loyauté, la protection des faibles et la courtoisie envers les dames. Les temps de la chevalerie. Recevoir, conférer l’ordre de la chevalerie. Des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Ordres militaires — Ordre militaire Les ordres militaires sont des ordres religieux chrétiens dédiés à la protection armée de la religion. Ils apparaissent au Moyen Âge dans le contexte de la guerre sainte qui a motivé les croisades et la Reconquista. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Ordres religieux — Liste d ordres religieux catholiques Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A Adoratrices du Précieux Sang Adoratrices du Saint Sacrement …   Wikipédia en Français

  • Ordres religieux par ordre alphabétique — Liste d ordres religieux catholiques Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A Adoratrices du Précieux Sang Adoratrices du Saint Sacrement …   Wikipédia en Français